Que faire et voir à proximité ?


Le Relais des Chartreuses est idéalement situé pour accéder en très peu de temps à des sites remarquables. En voici un aperçu.

Céret et le Vallespir

Le chef-lieu de notre petit pays, le Vallespir, c’est Céret, à huit kilomètres de l’hôtel. Céret est connu en France pour ses cerises précoces mais c’est avant tout une typique cité catalane qui vibre en été au son de la sardane et qui constitue le point de départ des circuits de découverte de la région, notamment par le circuit de la vallée du Tech. Mais ce « petit Aix-en-Provence » est aussi une ville d’art. Elle a vu affluer au début du 20e siècle des artistes réputés tels que Déodat de Séverac, Picasso, Braque, Max Jacob et bien d’autres. C’est pourquoi la ville dispose d’un important musée d’art moderne qui présente en outre chaque été de très intéressantes expositions d’art contemporain.

La Côte vermeille
Cette côte rocheuse et pittoresque, telle un balcon sur la mer, offre au vacancier un chapelet de pépites où il fait bon flâner. Du nord au sud, on découvrira :

Argelès sur mer

Des eaux claires, une vaste plage de sable de sept kilomètres et, en fond, le massif des Albères qui vient clore cette belle étendue de blanc en se jetant dans la mer, c’est Argelès-sur-mer. Avec son port, sa fête foraine, son casino, son train-bus, ses skis-bobs, ses bouées tractées, ses toboggans, ses locations de pédalos ou kayaks, Argelès-sur-Mer est une station populaire et fréquentée. Outre la plage, la ville propose la parc de Valmy où l’on peut se promener dans un jardin olfactif et un circuit botanique à travers des paysages méditerranées typiques de la région. C’est aussi dans ce parc que se déroule la fête de la Sardane le 1er dimanche de septembre.

Collioure

Collioure est une adorable petite cité historique qu’il faut absolument visiter. En haute saison la ville est extrêmement fréquentée et inaccessible aux voitures. Un parking obligatoire, légèrement en extérieur, est relié au port fortifié par une navette. Le clocher de l’église Notre-Dame-des-Anges (retable du XVIIe siècle) est une figure icônique. On flâne dans les nombreuses ruelles du vieux quartier. On peut visiter le château royal, ancienne résidence des rois de Majorque, le musée d’art moderne et ramener de Collioure une provision d’anchois, la spécialité locale.

Port-Vendres

Le « port de Vénus » ou Portus Veneris remonte à l’antiquité. C’est aujourd’hui une petite cité moins animée que Collioure mais très charmante aussi. On flânera sur ses quais en évoquant avec nostalgie la grande époque de la gare maritime. C’est en effet de Port-Vendres que l’on partait pour l’Algérie ou que l’on en revenait. De Port-Vendres on peut rejoindre le Cap Béar (toute petite route) d’où l’on jouit d’une vue panoramique. Au sud de Port-Vendres est lovée la plage du site de Paulilles (parking). Certains habitants du coin pensent que cette plage discrète est la plus belle de la région.

Banyuls-sur-mer

Banyuls-sur-Mer, où naquit le sculpteur Aristide Maillol, tire son nom du latin balneum, le bain. C’est dire si à Banyuls on aime la mer. L’anse est jolie, la plage commence à présenter des galets, la ville est animée. On peut visiter l’aquarium du laboratoire Arago, le sentier sous-marin de la Réserve naturelle marine de Banyuls-Cerbère et la Métairie Maillol. A partir de Banyuls part une route en lacets très étroite qui monte vers la tour Madeloc, ancienne tour de guêt du XIIe siècle. La fin de la promenade se fait à pied (prévoir de l’eau et un chapeau) et de là-haut on jouit d’une vue panoramique exceptionnelle sur la Côte Vermeille. Un autre magnifique panorama, le Cap Rédéris, se situe un peu au sud de Banyuls, en direction de Cerbère.

Après Banyuls, on peut continuer vers Cerbère et l’Espagne (Généralité de Catalogne). Mais si vous souhaitez passer la journée à Cadaqués, il est plus rapide de passer par Figueres.

Figueres et l'Empordà

Destination touristique très prisée, Figueres doit la grande majorité de sa réputation à Salvador Dalí. Elle lui rend d’ailleurs hommage avec le célèbre Théâtre-Musée Dalí. La ville possède un riche patrimoine culturel et architectural. Le château de Sant Ferran est une fortification militaire gigantesque. Son exceptionnel état de conservation en fait un monument incontournable à visiter. Le musée de l’Empordà ou le musée des jouets sont aussi parmi les sites à voir absolument. Vous apprécierez également le style gothique catalan de l’église Sant Pere.

 Le Théâtre-Musée Dalí est exceptionnel. Il est forcément aussi très fréquenté. Pensez à acheter votre billet à l’avance sur le site salvador-dali.org

Cadaqués

Le tourisme est devenu la locomotive économique de ce petit village de pêcheurs, le plus oriental de l’Espagne. Le centre historique vous fera voyager au Moyen-Âge. L’église Sainte Marie vous fera apprécier son style gothique et son retable baroque de 23 m de haut. Salvador Dalí a laissé sa marque. Il résida notamment à Portlligat, à quelques kilomètres au nord. Le musée municipal lui est consacré. De nombreux autres artistes ont rendu hommage aux beautés de ce village catalan. On peut citer Pablo Picasso ou Marcel Duchamp. La maison de Dalí à Portlligat évoque le peintre chez lui, dans son intimité. Comme pour le Théâtre-Musée de Figueres, il est recommandé d’acheter son billet à l’avance sur le site salvador-dali.org. Autour de Cadaqués s’étend le parc naturel du cap de Creus et ses nombreuses criques à l’eau cristalline.

La plaine du Roussillon

Au nord de l’hôtel, en direction de Perpignan s’étend la plaine du Roussillon, à vocation agricole. La région offre aussi de nombreux centres d’intérêt. Pour le balnéaire d’abord, Canet-plage et sa magnifique et grande plage de sable fin dont la pente est très douce. A l’intérieur des terres, le site du lac de la Raho où l’on peut se baigner et se balader dans une nature préservée. Sur le plan culturel, on peut évoquer, entre autres, la chapelle Notre-Dame-des-Anges et le palais des rois de Majorque à Perpignan, le cloître d’Elne, les caves Byrrh à Thuir, la forteresse de Salses et le musée de la préhistoire à Tautavel.

Cette rapide présentation n’épuise pas toutes les ressources touristiques du département. En particulier ne sont pas évoquées ici les très nombreux sites naturels et historiques des régions pyrénéennes, telles que le Canigó, le Conflent, le Capcir et la Cerdagne.